Maison

Avez-vous pensé à l’ardoise pour votre toiture ?

Written by admin

La couverture du toit signe la maison. Elle caractérise son style et lui donne son cachet. Outre l’aspect esthétique, la toiture entre aussi en jeu dans l’amélioration du confort intérieur. Comme elle est la partie la plus exposée aux intempéries, elle finira par perdre sa résistance et sa performance au fil des années. Inévitablement, la rénovation de la toiture s’impose. Plusieurs solutions peuvent être envisagées pour la couverture de votre toiture, notamment l’ardoise. Découvrez dans ce billet les différents types d’ardoise et les techniques de pose.

Quel type d’ardoise choisir pour votre toiture ?

Comme tous les matériaux, l’ardoise présente des avantages et des inconvénients. La tuile ardoise est prisée pour la couverture de toiture, car elle fait preuve de durabilité, de solidité et surtout d’esthétisme.

Son principal atout : elle conserve sa couleur malgré les agressions extérieures. L’ardoise est un matériau naturel provenant d’une roche à forte teneur en schiste. Sa couleur dépend de la provenance de la pierre.

Généralement, elle peut être bleu-noir, rose ou bleu-gris. Il existe aussi aujourd’hui de l’ardoise synthétique, qui est une solution économique. À ce titre, vous pouvez opter pour une ardoise naturelle ou une ardoise synthétique selon votre budget.

Cette dernière est composée de fibres organiques d’eau, de ciment et d’additifs minéraux. Elle est prisée pour sa régularité, sa résistance au gel, au soleil, à la neige et à la pluie. Elle se décline en plusieurs finitions, coloris et plusieurs formats pour répondre à toutes les attentes et pour s’adapter aux spécificités régionales.

Zoom sur la pose d’une ardoise sur la toiture

La pose d’une ardoise, qu’elle soit naturelle ou synthétique doit être effectuée dans les règles de l’art et par un couvreur professionnel afin qu’elle puisse garantir une bonne isolation et étanchéité de la charpente.

Que ce soit dans le neuf ou en rénovation, les travaux de pose d’une toiture en ardoise sont réglementés par un document DTU 40.11. Il existe plusieurs formes et plusieurs formats pour les ardoises. Leur choix va dépendre de la pente et de l’exposition aux intempéries et au vent.

Plus la pente est faible, plus le format doit être important. Sur des pentes de toit accentuées et exposées aux intempéries, les ardoises de petite taille feront bien l’affaire. Sur des pentes plus faibles, il faut utiliser des ardoises de plus grande taille pour garantir l’étanchéité du toit.

La pose d’une ardoise est donc possible sur des toits ayant une pente minimum de 20 %. Deux techniques de pose peuvent être envisagées, dont la pose d’ardoise au clou et la pose au crochet. Comme son nom l’indique, cette première consiste à fixer les ardoises aux liteaux à l’aide de clous.

Ce type de pose convient surtout aux vieilles maisons ou bâtisses. Quant à l’autre type de pose, on utilise des crochets à pointe s’il s’agit d’une pose sur un support jointif et de crochets agrafes dans le cas d’une pose sur des liteaux ou chanlattes. Il s’agit de la technique la plus courante et surtout la plus simple à mettre en place.

About the author

admin