Rénovation

Travaux de rénovation énergétique : les aides financières disponibles

Written by tambiniaina

La consommation énergétique compte parmi les principales sources de dépenses du foyer. Souvent, plus une habitation est ancienne, plus son isolation devient moins performante, ce qui induit une consommation énergétique élevée. Pour réduire la facture en énergie et améliorer le confort au niveau du logement, des travaux de rénovation énergétique s’imposent. Pourtant ces types de travaux peuvent s’avérer plutôt coûteux. Heureusement, il existe des aides, comme celles citées ci-après, permettant de financer ces sortes de travaux de rénovation.

Le prêt immobilier ou le prêt à la consommation pour financer ses travaux de rénovation

La réalisation des projets immobiliers nécessite un bon financement, que ce soit pour l’achat d’un bien, ou bien pour des travaux de rénovation ou d’agrandissement de son logement. Pour les foyers qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation énergétique dans leur habitation, recourir à un prêt immobilier ou à un prêt à la consommation est une excellente solution à envisager.

Ces types de financement permettent de couvrir la totalité ou la plus grande partie des travaux. Bien entendu, en tant que crédits, ils doivent être remboursés avec un taux d’intérêt et un délai établi avec la banque. Si le prêt à la consommation est facile à débloquer et ne nécessite pas de garantie, le prêt immobilier, quant à lui, permet d’obtenir un montant plus important et propose un taux largement plus bas.

travaux

L’écoprêt à taux zéro pour l’amélioration énergétique de la résidence principale

L’écoprêt à taux zéro est une aide financière permettant de financer la rénovation énergétique du logement. Il a pour avantage de ne pas nécessiter d’avance de trésorerie et de ne pas avoir de taux d’intérêt. Ce type de financement s’adresse aussi bien aux propriétaires que les bailleurs, y compris en copropriété. Il est également accessible aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’impôt sur les sociétés. Pour être éligible à l’écoprêt à taux zéro, le logement doit être déclaré comme résidence principale achevé avant le 1er janvier 1990.

Pour que les travaux puissent bénéficier de ce prêt, ils doivent permettre d’arriver à une performance énergétique globale minimale de l’habitation. Les travaux concernés sont, notamment, l’isolation de la toiture, l’isolation des murs extérieurs, l’installation ou le remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude, etc. Une autre condition pour obtenir l’écoprêt à taux zéro est que les travaux doivent être réalisés par un ou des professionnels Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) pour une meilleure énergie

Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) figure parmi les aides financières disponibles pour réaliser des travaux d’isolation ou d’amélioration énergétique de l’habitation principale pour la rendre moins énergivore. Pour ce faire, ce type de crédit permet de déduire de l’impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées dans les travaux.

Dans le cas où le montant du crédit d’impôt dépasse celui de l’impôt dû, l’excédent sera restitué au souscripteur. Le CITE est accessible aux propriétaires, locataires ou occupants souhaitant réaliser des travaux d’économie d’énergie pour leur résidence principale, ceci sans condition de ressources. Il est toutefois impératif que le logement ait été construit depuis plus de 2 ans et que les travaux soient réalisés par des professionnels certifiés RGE.

About the author

tambiniaina

Leave a Comment